Dsden du Val-de-Marne – Zoom sur...

Accueil > Zoom sur...

« Se projeter durant la guerre comme si on y était »

 

 

 

Visite de la Caverne du Dragon par les élèves 3èB du collège Adolphe Chérioux de Vitry-sur-SeineChaque année, l’Union départementale des associations de combattants et de victimes de guerre (UDAC) permet à des élèves de troisième de se rendre sur des lieux de mémoire.

Cette année, pour le centenaire de la première guerre mondiale, l’UDAC proposait de découvrir, en une journée, le Chemin des Dames et la Caverne du Dragon, dans l’Aisne.  Plus de 900 élèves issus de 22 collèges du Val-de-Marne ont bénéficié de cette sortie scolaire entre le mois de mars et le mois de mai 2017. Compte tenu du soutien financier accordé par le conseil départemental du Val-de-Marne et de l’action bénévole de l’UDAC, la participation demandée à chaque élève ne s’élevait qu’à 4 euros.

Le plus souvent, accompagnés d’anciens combattants membres de l’UDAC, les collégiens ont pu découvrir, avec un guide, les lieux de l’offensive imaginée et dirigée par le général Nivelle durant le printemps 1917, qui fut un cruel échec pour les armées françaises.

Cinquante-quatre élèves de troisième du collège Adolphe Chérioux à Vitry-sur-Seine s’y sont rendus le 28 mars 2017, avec leur professeur d’histoire-géographie, M. Allain.  Suite à cette sortie, les élèves ont répondu à un questionnaire puis rédigé un récit et enfin réalisé une illustration qui ont été évalués. Pour le professeur, cette sortie qui s'inscrit dans le programme de troisième sur les guerres mondiales, complète parfaitement les connaissances des élèves en vue de la passation des épreuves du diplôme national du brevet.

 

Deux élèves de 3ème B, témoignent de cette visite qui les a marqués.

Dessin de Yann V.« Cette sortie avec la classe dans l’Aisne était quelque chose que j’attendais avec impatience car très intéressée par cette partie de l’Histoire, je voulais enfin pouvoir mettre des images sur les événements. J’ai appris les différents aspects des batailles dans cette région. Ce qu’on appelait déjà le Chemin des dames est devenu dans ce conflit le dernier rempart qui protégeait la capitale. Sur la plaine du Chemin des dames, les soldats de l’Entente se trouvaient en position de faiblesse face aux soldats allemands positionnés en hauteur sur une crête. J’ai pu observer ce paysage meurtri par les combats. Comme nous avons pu le voir sur place, les batailles étaient très violentes. Des millions d’obus ont été jetés lors du conflit faisant de gros dégâts. Les Français, se trouvant en bas de la colline, devaient la remonter pour accéder au front.

Nous avons également visité la Caverne du dragon. Il s’agit d’une énorme carrière, ou creute, où cohabitaient les soldats français et allemands, séparés par un mur. A l’intérieur, les conditions de vie étaient difficiles. L’humidité, le froid, la faim, les traumatismes et la peur rendaient la vie dure aux hommes. Les soldats allemands étaient avantagés par rapport aux français car ils possédaient, de leur côté, un puit d’eau potable devenu indispensable pendant la guerre.

Cette sortie était très enrichissante mais aussi impressionnante et bouleversante. En voyant les paysages, j’essayais de m’imaginer les scènes de combats. Cela paraissait irréaliste. Nous avons aussi visité un cimetière de soldats morts aux combats, j’ai été très touchée. Pour finir, je trouve que j’ai eu de la chance de me rendre dans l’Aisne car ce n’est pas ce que l’on voit tous les jours et ça a été très instructif. »

Chahinez B.

 

« Lors de notre voyage pour aller au Chemin des dames, nous avons parcouru 178 kilomètres. Tout d’abord, nous sommes arrivés en car sur le Chemin des dames, plus précisément à la Caverne du dragon, sous un magnifique ciel bleu. Nous patientons jusqu’à ce que notre guide – Léandre - arrive. Une fois arrivé, la visite peut commencer. Il nous explique pourquoi cette route porte le nom du Chemin des dames, il nous montre des monuments avec une signification particulière comme l’ancien village de Craonne qui a été entièrement détruit durant la guerre, nous avons appris la particularité du Chemin des dames : il est en hauteur, c’est un lieu difficile à atteindre à cause du relief. Nous avons également visité des tranchées et vu des abris.

Ensuite, nous sommes partis manger et avons dit au revoir à notre guide. Pendant cette pause, on a pu se reposer de la marche faite la matinée. Après avoir fini de manger, nous avons été accueillis par une guide qui nous a fait visiter la Caverne du dragon. Dans cette caverne (ou creute), les Français se situaient dans une des parties et les Allemands dans l’autre mais plus grande : un mur les séparait. Les Allemands avaient un puit aménagé où l’eau était potable, ce qui était un avantage comparé aux soldats français qui faisaient des kilomètres pour se ravitailler en eau. Les Allemands avaient une cuisine dans cette caverne d’où s’échappait de la fumée, c’est d’ici que vient le nom de caverne du dragon.

Enfin, cette visite, pour ma part, était vraiment intéressante. Elle nous a permis de remonter le temps et de se projeter durant la guerre comme si on y était. »

Yann V.

 

© Direction des services départementaux de l'éducation nationale du Val-de-Marne - mise à jour 15/06/2017

Contacts | Mentions légales | Accessibilité | Plan du site
Académie de Créteil - MENESR